R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2008

[2008-01] Modélisation mécaniste des échanges de NO2, NO et HONO entre les plantes cultivées et l’atmosphère, et de leur rôle dans la production et les échanges sol-végétation-atmosphère d’O3

Coordination : Benjamin Loubet - INRA

Contexte scientifique

L’ozone (O3) est un des principaux polluants atmosphériques des pays industrialisés et son fort pouvoir oxydant le rend très toxique pour les végétaux. La projection des modèles de l’IPCC (2001) montre qu’au cours du XXIe siècle, les concentrations d’ozone devraient augmenter bien au-delà des seuils de tolérance internationalement acceptés, avec des variations régionales et temporelles. En outre, en raison de ses processus de formation/destruction et de sa réactivité, les concentrations en ozone sont très variables dans le temps à l’échelle
journalière et saisonnière et dans l’espace à l’échelle régionale (1-100 km).

La finalité de ce projet est de mieux comprendre le rôle des écosystèmes naturels et agricoles dans la production d’ozone, de préciser quels en sont les principaux déterminants et d’améliorer la prise en compte des surfaces continentales dans les modèles de prévision de la qualité de l’air. Ces surfaces interviennent en effet par la
production de précurseurs d’ozone et par son absorption par les sols et la végétation, ainsi que par de nombreux mécanismes physiques, chimiques et biologiques au niveau de l’écosystème (sol, végétation).

Coordination : LOUBET Benjamin