R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2011

[2011-08] Impact de l’environnement atmosphérique sur le patrimoine bâti

Coordonnateur : Anne Chabas - Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques, Université Paris Est Créteil

Objectifs scientifiques

L’objectif de cette étude à moyen terme est de proposer un modèle intégrateur et prédictif de l’altération fondé sur une approche mécanistique prenant en considération l’ensemble des processus physiques et chimiques, ainsi que leur évolution dans l’espace et dans le temps. Ce modèle intégrera les processus de dépôts humides et de dépôts secs. Des paramètres comme la composition de l’eau météorique, la nature des polluants gazeux (SO2, NO2, CO2...) et des particules atmosphériques (terrigènes, salines, suies) ainsi que la température
et l’humidité relative seront pris en compte.

A court terme, ce projet se focalisera sur des actions prioritaires concernant la physique du transfert de l’eau météorique. La première étape de l’appréhension des mécanismes de l’altération atmosphérique consistera à mener des expérimentations en laboratoire dans une chambre de simulation climatique (CIME) afin de répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est l’épaisseur du front de pénétration de l’eau météorique dans le calcaire ?
  • Quelle est la vitesse de progression de ce front ?
  • Où sont localisés les sites de rétention d’eau qui correspondent aux zones de dissolution ultérieure de polluants gazeux ? Quelles sont leurs caractéristiques physiques (porosité intergranulaire, de fracture, taille des pores, dispersion du réseau, connectivité entre les pores...) ?
  • Atteint-on un seuil limite (passivation) et en combien de temps ?

Coordination : CHABAS Anne

Télécharger fiche projet

JPEG - 436.1 ko