R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil > Projets de recherche > Année 2011

[2011-19] Quand les citoyens jardinent la voie publique (Paris-New York)

Coordonnateur : Bernadette Lizet - UMR 7206 Éco-Anthropologie et Ethnobiologie, MNHN

Objectifs scientifiques

Les trottoirs demeurent des territoires publics par excellence, des lieux de passage ouverts à tous. Ils sont normalement réservés aux piétons, mais souvent les véhicules et les poubelles les envahissent. Ils peuvent être des
espaces de vie, de rencontre, d’exercice, de travail, mais parfois aussi d’incivilité. Ils sont essentiellement minéraux, en-dehors des arbres plantés par la Ville et
des « mauvaises herbes » qui se glissent dans les fêlures. Mais plusieurs initiatives aux États-Unis comme en France , associatives ou institutionnelles, ont
démontré le potentiel des trottoirs « jardinés » par volonté d’appropriation de l’espace, pour la recherche de l’embellissement à travers la culture de plantes ornementales au pied des arbres ou le long des murs, ou pour la protection de la biodiversité en ville.

Le mouvement de jardinage des trottoirs par les citadins n’a été encore que peu exploré, contrairement aux jardins collectifs français et américains qui ont fait
l’objet de plusieurs thèses, articles, ouvrages . Cette extension du jardinage collectif vers les rues est à relier aux changements de pratiques d’entretien des espaces verts (gestion différenciée ), à l’attention nouvelle portée aux manifestations de la nature spontanée en ville (la flore notamment), aux pratiques zéro-pesticides. Il est intéressant dans ce contexte de confronter les initiatives officielles et les initiatives citoyennes et de développer la comparaison entre Paris, la Région Île-de-France et New York. La municipalité new yorkaise
encourage les résidents à cultiver les pieds d’arbres et offre des formations à cette fin par le biais de son service des parcs et jardins . La pratique paraît se développer, bien qu’elle soit manifestement contrariée, à Paris où elle est en en butte à la fois aux vols et dégradations, et à la conception encore très hygiéniste
de la Ville.

Coordination : LIZET Bernadette

Télécharger la fiche projet

JPEG - 427.6 ko