R2DS Île-de-France

Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable

Accueil

Novembre 2014

Jeudi 6 Novembre

Paris Environmental and Energy Economics Seminar

Résumé

The two speakers are Kathryn Vasilaky (Earth Institute, Columbia University)) and Jean-Pierre Ponssard (Ecole Polytechnique)

Kathryn Vasilaky

(joint with Daniel Osgood, Sofia Martinez and Radost Stanimirova)

"Informal Networks within Index Insurance : Randomizing Distance in Group Insurance"

Abstract :

We study the effect of offering index insurance to groups versus individuals on individual’s savings and insurance decisions in a lab experiment in the field, which offers real index insurance. We also look at how the network relationships among dairy farmers in the Dominican Republics aff.ects the demand for group index insurance. Individuals offered group insurance are exogenously grouped according to a distance measure reflecting what individuals know about one another’s assets (number of productive cows) in their dairy farmer association. We find that individuals who are offered group insurance (as well as those who end up purchasing the group insurance) purchase less index insurance on average. This .finding is in line with theory demonstrating that group purchase encourages individuals to internalize the additional risk taking that formal insurance might allow. We also find that groups in which individuals are closer, are less likely to purchase insurance as a group, and also contribute less of their endowment to insurance.

Jean-Pierre Ponssard

(joint with Frédéric Branger, Oliver Sartor and Misato Sato)

"EU ETS, free allocations and activity level thresholds, the devil lies in the details"

Abstract :

This paper builds a two-country, two-sector (polluting, nonpolluting) trade model with directed technical change, examining whether unilateral environmental policies can ensure sustainable growth. The polluting good generates more or less emissions depending on its relative use of a clean and a dirty input. I show that a unilateral policy combining clean research subsidies and a trade tax can ensure sustainable growth, while unilateral carbon taxes alone generally cannot. Relative to autarky and exogenous technical change respectively, the mechanisms of trade and directed technical change accelerate environmental degradation either under laissez-faire or with unilateral carbon taxes, yet both help reduce environmental degradation under the appropriate unilateral policy. I characterize the optimal unilateral policy analytically and numerically using calibrated simulations. Knowledge spillovers have the potential to reduce the otherwise large welfare costs of restricting policy to one country only.

Jeudi 6 novembre de 16h30 à 18h30

Maison des Sciences Economiques
106-112 boulevard de l’Hôpital
75013 Paris.

Pour télécharger le programme cliquez ici


17 et 18 Novembre

INCERTITUDES ET ADAPTATION AU CLIMAT FUTUR

Résumé

Organisé par l’IPSL, l’Iddri et le GIS Climat-Environnement-Société, ce colloque-débat vise à permettre un débat entre différentes disciplines scientifiques, entre différents types d’acteurs et entre professionnels et étudiants sur le thème des incertitudes et certitudes climatiques dans la perspective de l’adaptation au climat futur.

Des chercheurs présenteront un état des lieux des connaissances scientifiques, notamment tirées du 5ème rapport d’évaluation du GIEC, et des acteurs publics et privés témoigneront de leur expérience de terrain à diverses échelles. La confrontation des sphères de la science et de l’action vise à croiser les regards afin de clarifier la question des barrières réelles posées par l’incertitude climatique à la prise de décision et l’action. Si l’existence d’incertitudes impose des contraintes, elle ne doit pas masquer le fait qu’il existe aussi beaucoup de certitudes (sur les processus et impacts climatiques, sur les facteurs de pression anthropique, et sur la combinaison des deux), et qu’un tel constat est en lui-même suffisant pour inciter, dès aujourd’hui, à opérer des choix économiques, politiques, sociaux, etc.

Ce colloque-débat s’articulera autour de 3 séances plénières et de 3 tables rondes.

Les inscriptions sont gratuites mais, du fait de contraintes de place, elles sont obligatoires.

Pour s’inscrire cliquez ici

Pour télécharger le programme cliquez ici


Mardi 18 Novembre

Séminaire LIED : Diversité technologique et transition énergétique

Résumé

Ce séminaire permettra de prendre du recul sur les prospectives actuelles en matière de développement et de veille technologiques, tout en étant proches des préoccupations actuelles à ce sujet.

14h

Aline Durand

(Archéologue historienne, université du Maine)

La gestion des ressources ligneuses : sociétés médiévales, sociétés actuelles

La question des énergies renouvelables à partir de la ressource bois représente un enjeu majeur de la société de demain et, en France, plusieurs projets cherchent à valoriser cette biomasse peu exploitée de ce point de vue. Car contrairement à une idée reçue les espaces forestiers ne font que gagner du terrain. Cette vision est présentée comme novatrice et très écologique. Pourtant, la société médiévale a développé des formes de gestion très fines des ressources ligneuses en liaison avec la croissance des artisanats liés au feu qui montrent un jeu complexe d’adaptation entre les besoins en énergie, les conditions environnementales, la préservation de la matière première et les formes d’organisation spatiale du peuplement.

14h30

Denis Vidal

(Anthropologue, IRD/URMIS-Paris Diderot)

Low tech/high tech : l’invention contemporaine des cargos à voile.

On présente aujourd’hui comme une solution éminemment originale et futuriste – écologique, aussi – le retour annoncé à l’usage de voiles d’appoint pour équiper les cargos de demain. Je montrerai cependant que l’on peut adopter une perspective très différente sur ce point dés lorsque l’on s’intéresse non seulement à ce qui s’est joué en Europe ou aux Etats-Unis dans ce domaine ; mais aussi dans le reste du monde et, plus particulièrement, en Inde.

15h30

Arnaud Verger

(Chef de Projet External Venturing, Saint-Gobain)

Interne/externe, l’organisation de l’innovation dans les grands groupes

L’organisation classique des grands groupes comprend depuis des décennies des services de recherche et de développement ainsi que de marketing. Après d’importants efforts pour coordonner ces derniers, une nouvelle tendance se profile qui vient modifier cette organisation, venant de l’extérieur de l’entreprise. Le concept d’innovation ouverte est aujourd’hui concrètement un sujet de préoccupation des grands groupes internationaux après l’apparition de géants (les gafa, mais d’autres également) en moins de 10 ans qui viennent bouleverser leur modèle économique de façon inattendue. Au-delà du digital, la montée en puissance des « technologies propres » comme les énergies renouvelables ou les outils d’efficacité énergétique obligent ces acteurs à s’organiser. Comment ont-ils réagi ? Passées les modes et les appellations, s’agit-il d’un mouvement temporaire ou bien d’un changement durable ?

16h30

Débat final

Animateurs : Sylvain Brun (Biologiste, LIED) ; Arnaud Passalacqua (Historien, ICT, Paris Diderot)

Mardi 18 novembre de 14h00 à 17h00

Bâtiment Condorcet du campus Paris Diderot

salle 454 A


Mardi 18 Novembre

L’énergie solaire est-elle l’énergie du futur ?

Une session du séminaire Développement durable et économie de l’environnement

Résumé

Après avoir rappelé quelques principes généraux sur l’énergie solaire, nous présenterons les technologies permettant de transformer l’énergie du soleil en électricité, soit par l’intermédiaire de la chaleur (centrales solaires à concentration), soit directement (modules photovoltaïques). Leurs évolutions potentielles seront décrites en insistant plus particulièrement sur les technologies photovoltaïques qui évoluent rapidement. Nous présenterons une comparaison économique des différentes technologies en mettant en perspectives l’énergie solaire par rapport à d’autres sources énergétiques. Ceci permettra de tirer quelques conclusions sur le moyen et le long terme, et aidera à mieux comprendre les enjeux du débat actuel sur la transition énergétique.

Mardi 18 Novembre, de 12h30 à 14h00

Reid Hall

4, rue de Chevreuse

75006 Paris